« Le bonheur inquiet » – Spectacle de Victor Rossi – Jeudi 25 Octobre

On termine le mois avec un habitué des planches de la Farlodoise. Il y a certains artistes qu’on a plaisir à suivre dans leur évolution, à accompagner dans leurs nouveaux projets, et Victor Rossi est de ceux-là.
Déjà passé sur la scène de la brasserie dans deux spectacles différents, Rossi vient nous présenter son dernier seul en scène : « Le Bonheur Inquiet ».
Dans un style très différent du ton satirique et humoristique de ses précédents spectacles, Rossi écrit et interprète une pièce au style inclassable, qui secoue et qui ne laissera personne indifférent c’est certain. On passe du rire au drame dans un ascenseur émotionnel vertigineux sur un sujet pourtant banal : le quotidien…

_B8Q4054 Le spectacle
Rodrigue va bien. Rodrigue est heureux. Comme personne n’a jamais été aussi heureux. Mais s’il est arrivé au sommet du bonheur, par définition, il ne peut que redescendre. Le bonheur inquiet est un voyage en 4×4 sur un sentier de montagne : C’est joli, ça secoue, des fois le temps s’arrête, à d’autres moments ça donne le vertige, à se demander si la route est toujours sous nos pieds.
Le rire naïf devient cynique pour éviter de regarder une réalité trop dure. Le sourire se transforme en grimace. Ce spectacle est une déclaration d’amour aux personnes abîmées par la vie, aux personnels soignants, et aux tortues.

Lien vers un article du Progrès qui parle du spectacle

Lien vers un autre article

rossi2Le mot de l’auteur
* Comment est venu l’idée d’écrire un tel spectacle ?
De par mon parcours personnel, j’ai aussi été confronté au milieu psychiatrique, aux histoires pour enfants, à l’amour, et bien sûr, au bonheur. J’ai pour habitude de me documenter sur tout ce que je décris. C’est pour cela que toutes les situations présentes dans le spectacles sont tirées d’histoires réelles, que j’ai vécu personnellement, que j’ai observé, ou que l’on m’a rapporté. Je pense que c’est l’authenticité de ces histoires qui fait la crédibilité, et la fibre du spectacle.

* Quel est l’objectif du Bonheur Inquiet ?
– Émouvoir : Pas de choquer, mais de poser des questions sur des thèmes rarement abordés, et parfois un peu tabous. Faire écho au parcours de chacun d’entre nous, et ce à quoi le spectacle peut nous renvoyer. Faire vibrer des questions, des souvenirs, des inquiétudes, des joies, sans y apporter de réponses.

– Rire : Je viens du One-Man Show, donc un des objectifs principaux est de faire rire. C’est essentiel dans Le Bonheur Inquiet.

– Les ascenseurs émotionnels : Au delà du rire, le spectacle est construit pour faire passer très rapidement le public d’un état à un autre. L’idée est de pouvoir rigoler un bon coup, et juste après d’avoir la gorge serrée, pour ensuite pouvoir ramener un autre rire, plus libérateur. Plonger le public dans un univers naïf et enfantin, puis basculer sur des problématiques résolument adultes. Je voulais montrer comment un homme, qui paraît comme solide et équilibré, peut avoir des fêlures plus profondes. Dans lesquelles chacun peut se reconnaître, et s’identifier. Ferions nous comme lui dans sa situation ?

Victor Rossi – « Le Bonheur Inquiet » – Seul en scène
Jeudi 25 Octobre – 20h30

Spectacle assisTarif : normal 8€ // adhérents Chopin-Chopine 6€
Vous pouvez réserver ici : reservation@lafarlodoise.fr

Ce contenu a été publié dans Accueil, Octobre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *